Carton ROUGE

Service minimum d’accueil à Villejuif : clap de fin

En pleine crise sanitaire et économique, c’est ce jeudi 17 septembre 2020 que plusieurs syndicats ont choisi pour appeler à un mouvement de grève.

Si la ville a attendu la veille de l’événement pour publier la liste des services assurés dans ses écoles, les parents ont été informés par e-mail dès mardi. Fort bien.

Cependant, aujourd’hui, 30% des établissements n’assuraient pas l’intégralité des services municipaux d’accueil périscolaire et/ou de restauration scolaire.

Lors des précédents mouvements sociaux, la ville avait mis en place un service minimum d’accueil. Ce dispositif permettait aux parents – qui, pour l’essentiel, travaillent – de se reposer pleinement sur le service public, dont on se gardera de rappeler ici les missions.

Las. Aujourd’hui, les parents d’élèves n’auront pu compter sur ce service municipal, qu’aucune loi ne rend obligatoire mais ô combien précieux dans le contexte actuel, socialement difficile.

Dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *