Carton ROUGE

Les « brigades vertes » de Pierre Garzon

On le sait, la propreté-environnement et la sécurité sont les deux thématiques les plus attendues par les français de la part leurs collectivités locales, notamment dans les grandes villes. Ces besoins, on ne peut plus légitimes, renvoient à des compétences reconnues en la matière.

Or sur ces sujets, M. Pierre Garzon, maire, et Mme Anne-Gaëlle Leydier, première adjointe, ont fait une petite annonce au cours de leur rendez-vous de communication, « Le Maire à votre écoute », du 14 janvier 2021.

Désireux de répondre à des questions de villejuifois, ils ont abordé ces deux thématiques et ont annoncé une initiative… originale.

A propos de la propreté fortement dégradée depuis quelques mois dans notre ville, Mme Anne-Gaëlle Leydier a d’abord fait de cette question une question de responsabilité de tous : c’est à chacun de respecter les règles (dates de collecte, espaces dédiés, etc.). Puis elle a rendu hommage au dévouement des équipes municipales en égrainant des prénoms d’employés municipaux, à la manière d’Emmanuel Macron pour ses vœux à la nation. Puis… Rien. En l’occurrence donc, il n’y a rien de véritablement prévu, si ce n’est un gros effort de… communication.

A propos de la sécurité, face à des interrogations manifestement nombreuses des villejuifois inquiets des incivilités – parfois particulièrement nuisibles -, les deux élus ont rappelé leur position traditionnelle : la sécurité est la compétence unique de l’Etat. Refusant de donner des chiffres concrets d’effectifs réels actuellement en poste au sein de la police municipale, ils préfèrent réaffirmer leur intention de transformer considérablement les missions de la police municipale dont l’action serait le dialogue et la prévention.

On comprend aisément que sur ces deux questions, les villejuifois ne doivent pas attendre grand-chose de leur municipalité. Rappelons toutefois, qu’il s’agit ici de deux thématiques qui sont les plus sollicités par les français – les villejuifois ne font donc pas exception – auprès de leurs collectivités territoriales.

Alors ? Alors, Pierre Garzon et Anne-Gaëlle Leydier font une annonce qui devrait ravir tout le monde puisqu’elle est sensée répondre aux deux questions à la fois : une partie de la police municipale sera transformée en « brigade verte ». Une brigade qui aura en partie pour mission de verbaliser les personnes qui salissent notre ville.

Le paradoxe, ici, n’est pas mince : à défaut d’embaucher des personnes soit aux services de propreté – pour faciliter leur travail et améliorer ce service particulièrement dégradé ces derniers temps – soit aux services de police municipale – pour lutter contre des incivilités et des trafics nuisibles à la tranquillité – on invente une « brigade verte ».

Or celle-ci risque bien de ne pouvoir que constater ce que de nombreux villejuifois constatent déjà.

Autrement dit, les « brigades vertes » de Pierre Garzon risquent rapidement d’apparaître comme une simple tentative de faire disparaitre deux incompétences dans un dispositif « innovant ».

Restons Vigilants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *